Juillet 2014 - l'Écho

Quand bleuets et coquelicots fleurissent l’été

Au cours de l’été, les expositions fleurissent un peu partout en Pays Sostranien mais aussi dans tout le département. A La Souterraine, elles fleurissent avec les bleuets et les coquelicots d’un centenaire.

Les expositions de peintures et de sculptures de l’office de tourisme du Pays Sostranien ont leurs saisons : le printemps et l’été. Elles furent initiées voilà plus de 20 ans par Marie-Thérèse Binette, présidente de l’association et elles se sont prolongées ensuite, après son décès, sous la présidence de Michel Burille. Si la première, celle du printemps, la plus ancienne est itinérante visitant à tour de rôle chacune des communes du canton, la seconde estivale se déroule à La Souterraine, d’abord à la salle 2 de l’ancienne mairie, puis à l’espace Valdi, après l’ouverture du cirque évoluant ici en exposition à thème.

Les artistes fidèles ou non à ces rendez-vous pouvaient venir exposer à condition de se plier aimablement à l’exercice du thème, un défi à leur savoir-faire somme toute sympathique. Tous n’ont pas relevé le gant à chaque fois d’autant que les thèmes étaient quelquefois délicats et soumis à des interprétations très personnelles : «Contes et légendes» le première année, puis le «Patrimoine», «l’érotisme», «la fin du monde» puis «la mode» l’an dernier... pour cette 6e édition, les artistes ont été invités dès le printemps à plancher sur un thème d’actualité : le centenaire de la guerre de 14-18.

Mais pour Jeanne Kamassi, responsable de l’exposition, le fil rouge n’est pas le versant guerrier de ce centenaire mais au contraire son versant pacifique illustré par le titre de l’exposition : «Bleuets et coquelicots, Alouette et colombe» comme celui du Souvenir, dont témoignent les fleurs emblématiques des cérémonies du 11 novembre, en France (la vente du bleuet) : «Les Bleuets désignaient les soldats de la Classe 15 – nés en 1895 – affectés au Chemin des Dames, dont la fraîcheur de leur uniforme bleu horizon tranchait avec celui des Poilus ou des vétérans, recouvert de boue...» et dans le monde, notamment dans les pays anglo-saxons (le célèbre poppy ou coquelicot), les deux seules fleurs qui poussaient sur les champs de bataille.
La communauté anglaise sostranienne qui participe aux commémorations n’oublie jamais de déposer une couronne de «poppies» au pied du monument à côté de la gerbe de la commune et des anciens combattants.

Ce souvenir, Jeanne Kamassi l’a dédié aussi aux artistes peintres aujourd’hui disparus qui furent fidèles aux rendez-vous et aux premières heures de leurs créations : chacun pourra découvrir ainsi des collections de peintures de Serge Barraud, Charles Michel, Gabriel Muzio (collection privée) et Henri Vidal. Quant au thème, une vingtaine d’artistes l’a interprété avec une sensibilité très diverse, maîtrisant avec brio le matériau utilisé (acrylique, huile, aquarelle...) comme leur style, figuratif ou contemporain, onirique ou symbolique.

Les artistes présents :
Peintres : Abarca, Abdo, Boulva, Bigey, Charpentier, Chatain, Chartraire, Kling, Mallard, Maïya, Müller, Moya, Offret, Pascaud, Tanty-Ferreres, Terrasson Roland, Terrasson Yvette, Thientpont.
Photo : Liva. Sculpture : Vincent Têtu. L’aquarelliste, Gérard Charpentier a réalisé l’affiche.

Expo ouverte tous les jours de 14h30 à 18h30, jusqu’au 15 août, salle J-B Robert, Lycée R. Loewy (face au jardin public).

L’ECHO-LA MARSEILLAISE - Juillet 2014

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir