Les frais de port sont gratuits pour tout envoi en France métropolitaine.

Novembre 2018 - La Nouvelle République

L’envie de transmettre

Pouligny-Saint-Pierre. Alexis Chartraire vient de créer l’association Brenn’Art pour promouvoir l’art, l’artisanat et la culture en milieu rural.

Alexis Chartraire est issu d’une famille d’artistes. Devenu peintre après avoir pratiqué un autre métier, il a quitté la région parisienne pour s’installer à Fresselines (Creuse), avant de poser ses valises, il y a quelques années, en Brenne, à Pouligny-Saint-Pierre.
Le “ Radeau de la Méduse ” actualisé « J’ai commencé à peindre des paysages, puis, me tournant vers mes origines italiennes, j’ai réalisé une série intitulée Reflets, travail sur la lumière chaleureuse et l’image ondulante des palais vénitiens, explique Alexis Chartraire. Fin 2014, j’ai copié le Radeau de la Méduse, de Géricault. Je l’ai “ actualisé ”, en y introduisant des détails évoquant le naufrage des embarcations surchargées de migrants qui viennent s’échouer, dans le meilleur des cas, sur les côtes siciliennes. »
Le peintre a créé, voici quelques mois, l’association Brenn’Art. « Son but est la vulgarisation de l’art, à travers différents ateliers ouverts à tous. » Le premier atelier, né en septembre, est consacré à la peinture. Alexis Chartraire l’anime bénévolement chaque vendredi, salle Mardelet, à Pouligny. Il propose un enseignement de la peinture traditionnelle. Des élèves ne se sont pas fait attendre pour s’inscrire et se mettre au travail.
Le prochain atelier sera celui de la poterie qu’il montera avec sa compagne, Geneviève, qui maîtrise ce domaine. Mais pour cela, il a besoin d’un local, d’un four et de fonds. Il aimerait aussi créer un atelier « modèle vivant » et pour ce faire, il est à la recherche de modèles.
En attendant, l’artiste travaille sur d’autres projets, comme la décoration du préau de l’école de Pouligny. Il aimerait partager ce projet avec les élèves et les enseignants. Il a plusieurs idées en tête, pourquoi pas un paysage brennou d’un côté et, de l’autre, les portraits de tous les élèves. « J’ai reçu beaucoup de la part d’artistes qui m’ont tant appris, comme Michel Lebrun. En retour, j’ai envie de transmettre aux autres. » précise l’artiste, généreux et pédagogue.
Adhésion : 20 €. Contact : tél. 06.78.09.97.30.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir