|
Écrit par Alexis Chartraire

Retour à Douce France

Douce France : origine du nom

Douce France est tout d’abord un poème ancien, datant du moyen-âge au XIe siècle : la chanson de Roland. Elle relate, trois siècles après, le combat fatal du chevalier Roland (ou Hroudland), marquis des marches de Bretagne et de ses fidèles preux contre une armée Vasconne à la bataille de Roncevaux en représailles au pillage de Pampelune :

"Le comte Roland s'étendit dessous un pin.
Vers l'Espagne, il a tourné son visage.
Bien des choses lui reviennent en mémoire,
Tant de terres que le baron conquit,
La douce France, les hommes de son lignage,
Charlemagne, son seigneur qui l'éleva.
Il ne peut s'empêcher de pleurer et de soupirer”.

Douce France le titre d’une chanson écrite par Charles Trénet en 1943, composée avec Léo Chauliac, enregistrée en 1947. Charles Trénet a écrit cette chanson comme soutien moral aux « expatriés de force » (prisonniers de guerre et travailleurs du STO) et n’était en aucun cas un acte de collaboration comme le pensent encore beaucoup de gens.

Cette chanson a été reprise en Raï (1986) par le groupe Carte de séjour , un groupe de musique français créé à Lyon en 1980 par Rachid Taha, Djamel Dif, Mokhtar Amini, Mohamed Amini, et Éric Vaquer (remplacé en mai 1982 par Jérôme Savy). Ce groupe participa grandement à la prise de conscience en France de la communauté Française d'origine Maghrébine de seconde génération (les Beurs), en particulier avec cette chanson.

En 1997 le groupe Hollandais Orkest Polytour, Jan DE JONG, Jean-Pierre GUIRAN, Lion VAN, Steef DE RIDDER a repris la chanson dans l’album “Le Roi des jongleurs”.

En 2007, dans son septième volume “Douce France”, le chanteur Reinhard Mey, connu en France sous le nom de Frédérik Mey, interprète plusieurs de ses chansons indifféremment dans les deux langues. La Chanson Douce France est la traduction allemande de celle chantée par Charles Trénet.

Carla Bruni, dans l’album “Little French Songs” (Barclay 2013) a repris la chanson en Italien sous le titre “Dolce Francia”.

Le titre “Douce France” a été utilisé pour des films au cinéma et à la télévison : Le film Franco-Allemand réalisé par François Chardeaux sorti en 1986, se passe en 1942 sous l’occupation Allemande. Douce France, la célèbre chanson de Charles Trenet, illustre le générique de fin d'une manière ironique car le ton final du film est plutôt tragique.

Malik Chibane a réalisé en 1995 une comédie dramatique. Le film dépeint la vie d'une banlieue française, avec des problématiques déjà présentes en 1995 : le port du hijab (voile religieux de l'Islam), le sort des Harkis, le brassage des communautés, les lieux de prière (avec la question de la présence de minaret sur les mosquées), le mariage de convenance, ou encore la nourriture religieuse musulmane halal.

En janvier 1989, diffusée sur TF1, une série de 42 épisodes de 26 minutes, créée par Pierre Grimblat écrit par Stéphane Barbier et Guy Gingembre, réalisée par Nino Monti. Cette sitcom met en scène la vie pittoresque des habitants d'un village du beaujolais; avec leurs habitudes, leurs rires et leurs plaisirs.

Le 9 décembre 2009 sur France 2, a été diffusé un téléfilm français réalisé par Stéphane Giusti sous ce nom.

Une compagnie de spectacles se nomme Douce France. Elle propose “un voyage dans le temps à travers les plus belles chansons Françaises”.

Douce France est aussi un groupement d’éleveurs proposant de la volaille découpée en barquettes.

C’est un nom très utilisé !

Au début de mon projet, il a fallu trouver un nom. Pour l’ancien citadin qui a trouvé la douceur de vivre à la campagne, le titre de Douce France a été tout de suite trouvé.

Alexis Chartraire - Douce France - 05/2017