Un train peut en cacher un autre

Le transport en commun est un grand problème, par sa quasi inexistence, pour ceux qui vivent en zone rurale. Le réseau de train était très développé, entre 1880 et 1950, irriguant les campagnes de ses gares. Aujourd’hui les quelques rails qui restent en place dans l’Indre (mis à part la ligne historique Paris Orléans Limoges Toulouse, la POLT encore en service) sont mis à disposition des touristes l’été. Le bus et la voiture individuelle restent les seuls moyens de transport raisonnablement utilisables. Ce tableau permet de débattre sur une des causes de la désertification des campagnes.

L’ancienne gare d’Écueillé (Indre) est le siège de l’association « Le train du bas Berry », où des passionnés de trains, souvent d’anciens cheminots de la SNCF, entretiennent les machines et les voies, et font circuler des locomotives diesel et vapeur, sur une partie de l’ancienne ligne métrique « Le Blanc-Argent » qui reliait Le Blanc à Argent-sur-Sauldre (Cher).

Huile sur toile 60x72 cm
2015 - #20150089 
Douce France #2

Photos Alexis Chartraire - Olympus E3 50mm macro f 2.0 & Geneviève Liva - IPhone 6 plus
Gare d'Éccueillé 2015

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir