Biographie

Alexis Chartraire, 53 ans, peintre et plasticien, vit et travaille à Pouligny Saint-Pierre (Indre), dans le Parc Naturel Régional de la Brenne.

Issus d’une famille d’artistes, son grand-père Daniel Leroy rescapé de la Grande Guerre avait fait les beaux-arts, son oncle peint des paysages et des natures mortes, plusieurs de ses cousins sont graphistes, et son père est un passionné de photographie, Alexis est naturellement devenu peintre, tout en exerçant le métier d’informaticien.

Ayant quitté la région parisienne, il s’est installé en Creuse, à Fresselines, où flotte encore le souvenir des impressionnistes, en particulier Claude Monet. Il a commencé à peindre des paysages se reflétant dans l’eau des deux Creuses.

Se tournant vers ses origines italiennes, Alexis a réalisé ensuite une série, “Reflets”, travail sur la lumière chaleureuse et l’image ondulante des palais vénitiens sur la surface des canaux de la “Sérénissime”, exposée à la Maison des Arts de Cuzion (Indre) en 2012.

Fin 2014, Il copie le “Radeau de la Méduse” de Théodore Géricault (Louvre Paris), au format réduit (100 x 150 cm). La scène a été “actualisée”, en y introduisant des détails évoquants le naufrage des embarcations surchargées de migrants qui viennent s’échouer, dans le meilleur des cas, sur les côtes siciliennes ou grecques. Sans aucun lien avec le phénomène médiatique actuel, Alexis s’est senti concerné par le problème de l’émigration comme petit-fils d’un immigré Sicilien.

Début 2015, il a entamé la série “Douce France”, portrait de la France rurale vue par un néo-rural, en vue de réaliser un ensemble cohérent.